Tout savoir sur l’isolation des fenêtres

Les portes et fenêtres ordinaires permettent d’assurer la sécurité d’une habitation, mais on peut aussi les utiliser à d’autres fins. En effet, elles peuvent servir à l’isolation d’une maison et par extension, réduire la part de facture d’électricité qui concerne le chauffage. Que faut-il savoir de l’isolation thermique des fenêtres ? Focus !

Quels sont les bénéfices de l’isolation thermique des fenêtres ?

Lorsque les fenêtres isolantes ne sont pas bien fabriquées et posées, cela entraîne des pertes de chaleur. D’ailleurs, d’après certaines études, ces pertes de chaleur sont de l’ordre de 25 %. Alors, en principe, lorsqu’on isole convenablement les fenêtres, la chaleur est mieux conservée et cela limite l’activité des radiateurs producteurs de chaleur. Ainsi, la facture d’électricité est moins élevée.

Par ailleurs, ces fenêtres isolantes contribuent au bien-être des habitants de la maison. En effet, l’air est plus naturel et les conditions de températures sont normales, même pendant l’hiver.

En résumé, en changeant vos fenêtres ordinaires et en plaçant des menuiseries isolantes, vous faites plus d’économies, vous contribuez à la préservation de la nature et vous êtes confortablement installés.

Le coefficient U et les critères AEV

Chaque objet possède une certaine chaleur. La transmission thermique d’un objet est appelée coefficient thermique. Plus ce dernier est bas, plus la performance thermique de l’objet est élevée. Pour les fenêtres, on parlera exceptionnellement de coefficient thermique W (Uw). L’efficacité énergétique d’une fenêtre dépend aussi des apports solaires (Sw) et du coefficient de transmission lumineuse (TLw).

Par ailleurs, il faut aussi considérer la perméabilité de l’air, l’étanchéité à l’eau et la résistance au vent. Ce sont les critères AEV. Lorsque le coefficient de perméabilité à l’air est compris entre 3 et 4 (A3 et A4), les ouvertures sont plus étanches à l’air. Pour une bonne étanchéité à l’eau, il faut un classement E9A.

Pour finir, la résistance à la pression du vent est notée de 1 à 5. Les fenêtres isolantes les plus résistantes au vent ont un indice supérieur à 2.

Comment choisir ses fenêtres ?

Pour choisir les ouvertures afin d’améliorer le confort et faire des économies sur la consommation électrique, certains éléments sont indispensables.

Le type de vitrage

Le minimum pour une isolation performante est le double vitrage. Il est nécessaire, tant pour isoler la température que pour isoler le bruit. Mais pour une meilleure isolation, il faut privilégier le double vitrage à isolation renforcée.

Le cadre

Vous avez le choix entre le bois, l’aluminium, le PVC, et le cadre mixte alu et bois. Le choix est relatif, mais l’aluminium, autrefois décrié est l’un des meilleurs matériaux aujourd’hui.

La partie du mur qui entoure la fenêtre doit aussi être bien isolée. Autrement, même avec une bonne fenêtre isolante, il y aura toujours des déperditions de chaleur.